De pièces en pièce, une histoire sur mesure

En juin 2016, lors de l’assemblée générale de l’association, Augusta, adhérente de l'association, a proposé de monter un atelier couture afin de partager son goût et son savoir-faire dans cette discipline avec d’autres personnes fréquentant l’épicerie solidaire.

Le développement d'un projet cousu-main est né du succès de cet atelier, en faisant appel à une styliste dont l’intervention porterait sur la création de patrons et donc la confection de vêtements sur mesure, tout en y associant une dimension culturelle en réalisant des costumes au profit d’une troupe de théâtre.

Nous avons convenu de la création de costumes pour une pièce, en l’occurrence « L’atelier » de Grumbert, accompagnée d’une exposition au printemps 2018.

Plusieurs étapes ont été suivies pour mener à bien ce projet.

La première étape, non des moindres, a été de s’imprégner de la personnalité des personnages par une lecture en groupe de la pièce sur plusieurs séances, et d’effectuer des recherches sur la mode en vigueur à l’époque où l’histoire se passe, c’est-à-dire après la seconde guerre mondiale.

La seconde étape a été consacrée aux arts plastiques avec la réalisation de croquis, sur lesquels on peut voir apparaître les premières formes, couleurs, motifs et autres accessoires imaginés pour les personnages, mais aussi l’évolution spectaculaire des couturières entre leur premier et dernier croquis.

Les troisième et quatrième sont devenues plus techniques avec la confection des patrons puis des costumes.

Une première exposition s'est tenue le samedi 17 mars 2018 en salle des fêtes de la mairie de Lallaing.

L’exposition a ensuite été délocalisée le 22 juin à la Direction Territoriale de Prévention et d’Action Sociale de Douai lors du comité de pilotage du dispositif Insertion Culture, porté par le Sira.

Elle a également été présentée le 28 juin à la salle d’Anchin à Douai lors de la Journée des Allocataires du RSA, organisée par le Mouvement Partage et Insertion, et dont le thème, le pouvoir d’agir, s’illustrait d’initiatives locales et citoyennes et des témoignages des acteurs de ces initiatives.

 

Ces temps forts se sont ensuivis le 10 septembre dernier de la visite du Musée de la Dentelle de Calais, où les couturières ont participé à un atelier de confection de patron de dentelle, la visite de l’exposition permanente et temporaire Haute dentelle, ou la dentelle dans la haute couture.

Les objectifs de ce projet ont quant à eux bien été atteints avec la création de vêtements personnels pour chaque couturière dès la fin de l’exposition du 17 mars.

ça butine...

© 2017 DU MIEL SUR MES TARTINES - Création DAVID CARÉ